image2

image3  image1

Ce show est installé dans diverses maisons qui parsèment ce qui est un village de vacance luxueux. C’est le show de référence pour les amateurs de minéraux de (très) haut niveau. Mais attention les prix sont élevés et parfois, tel même minéral aura son prix « Westward Look », et son prix « Tucson city Center » moins (beaucoup moins?) coté.

 

Les photos parlent d’elles-mêmes (avec quelques commentaires certes, parfois)

image4

Chez Collector’s Edge, CE: la collection Proctor toujours en vente

 

image5

Chez Collector’s Edge, CE: de belles dioptases du Congo

 

image6

Collector’s Edge, CE, est un leader, presque historique de la minéralogie moderne

 

image7

Une impressionnante pyromorphite française

 

image8

Une très belle fluorite fluorescente de la mine Diana (Rogerleys Quarry, Durham co., UK)

 

image9

image10

Une vue approchée sur la pièce centrale de la vitrine précédente

 

image11

Une belle cobaltocalcite de la république populaire du Congo. POR signifie « price on request », c’est-à-dire prix communiqué à la demande.

 

image12

Une collection de thumbnails (maxi 2,5 cm) haut de gamme, avec les prix en conséquence.

 

image13

Une curieuse fluorine rose française récoltée récemment.

 

image14

Une dioptase avec un cristal avoisinant les 6 cm.

 

image15

Il y a encore quelques unes des incroyables mimetites australiennes.

 

image16

Quoi est quoi?  Mais a-t-on besoin de se poser la question?

 

image17

Une rhodochrosite géante du Japon

 

image18

image19

Une très belle malachite

 

image20

Des cyanotrichites de Chine

 

image21

Une belle malachite fibreuse de république populaire du Congo

 

image22

image23

Les amazonites du Colorado demeurent un « must » de la minéralogie  américaine.

 

image24

Une topaze (récente) incolore

 

image25

Un beau soufre de Sicile au centre

 

image26

Une pièce presque classique: béryl vert sur orthose du mythique gisement de Virgem de Lapa (Minas Gerais, Brésil), récolté en 1979.

 

image27

Une belle et rare acanthite (avec la forme d’une acanthite et non celle d’une argentite) sur gangue de Fresnillo (Mexique).

 

image28

Quel est le spécimen dont on se souviendra toujours ?

 

image29

image30

Chez Wilenski, un des grands grands marchands de minéraux de New-York.

 

Quoi de neuf (et d’indien)

image31  image32

La puissance géologique de l’Inde est facile à deviner. Pourtant ce sous continent géant, livre peu ses secrets, comme la richesses de ses pegmatites pourtant connues depuis longtemps. Cette année, il y a eu des béryls verts de belle qualité, ainsi que des marialites (des scapolites sodiques). Malheureusement les gisements demeurent secrets.

 

image33

La présence d’améthyste dans le vacuoles des trapps du Deccan est assez suffisamment rare en Inde pour que chaque découverte mérite d’être mentionnée. La découverte de cette année associait des cristaux individuels prismatiques avec de l’appophyllite.

 

L’exposition de prestige

image34

Chaque année, un collectionneur ou une institution dispose de deux vitrines, durant le samedi, pour présenter quelques minéraux emblématiques de leur collection. Cette année, le musée de Los Angeles était à l’honneur.

 

image35  image36

Le musée de Los Angeles était à l’honneur: le gros cristal est une épidote de Californie.

 

image37

Le musée de Los Angeles était à l’honneur: la mythique arche en cristaux de benitoite, l’un des spécimens les plus connus de l’histoire de la minéralogie de collection.

 

image38

image39

image40

image41

Le musée de Los Angeles était à l’honneur: avec, entre autres, des minéraux des célèbres pegmatites de Californie (tourmaline rose et morganite).

 

image42

image43

Le musée de Los Angeles était à l’honneur: avec, bien sûr de l’or, de l’or, de l’or, … , et de l’or ! De Californie surtout mais aussi du Colorado, avec la célébrissime pépite en forme de corne.

 

image44  image45

image46

Le musée de Los Angeles était à l’honneur: un rutile de Georgie, une grande euclase du Brésil, une orthose (ou sanidine) de Madagascar et une énorme olivine du Pakistan.

 

SHOW IS ENDING: le show prend fin

image47

Le site du Westward Look offre un panorama exceptionnel et quelques couchers de soleil inoubliables. Après le show, les amateurs de minéraux vont connaître deux jours de repos avant l’ouverture du show principal au Convention Center.

Il n’y a pas que les minéraux à Tucson

image1  image2

image3  image4

La transition entre le Westward Look et le main show (TGMS) permet quelques escapades. La visite du Sonora Desert Museum est un must où l’on peut découvrir le monde des cactus.

 

image5

Et le « road runner », le bip-bip des dessins animés

 

Les autres shows

image6

Tucson compte plus d’une cinquantaine de shows. Les voir tous c’est perdre beaucoup de temps. Lorsqu’on les connaît, on fait vite une sélection en fonction de ce que l’on cherche. En cas de remords, les jours peu actifs sont l’occasion d’en visiter quelques uns comme celui de mineral decor, le meilleur endroit pour trouver des (très bons) minéraux  indiens.

 

image7

image8  image9

Le show sur la 22e rue, bénéficie d’une publicité importante dans la ville. Le choix y  est large, le niveau moyen, mais on peut y faire quelques affaires et rencontrer des marchands qui apportent du matériel de première main. Un show à visiter à condition des respecter les consignes inscrites aux entrées.

 

Le Main Show

image10

Le « Main show » est le show le plus important, historiquement parlant le premier. Il clôt les manifestations minéralogiques. Cette année, il a commencé le jeudi 14 février…  jour de la Saint Valentin, jour très important aux USA. Ce qui n’a pas empêché les visiteurs de venir nombreux. D’où une longue file d’attente pour acheter les tickets d’entrée.

 

Le Main Show : les photos parlent d’elles-mêmes (avec quelques commentaires, parfois)

 

image11

Le thème de cette année est la wulfenite, décrétée récemment minéral de l’état d’Arizona. Le spécimen qui a servi à l’affiche était exposé. Il impressionnait par… sa petitesse.

 

image12

image13

Des vitrines de prestige sans nom de propriétaire, avec un site : naturalcreationmineralco.com. Qui n’a pas l’air d’exister.

 

image14

image15

image16

Une masse de quartz et or de 94 kg baptisée « King Henry » (trouvée en Australie)

 

image17

image18

Peu enthousiasmant, comme cela arrive souvent aux collections trop systématiques

 

image19

image20

Les étatsuniens apprécient beaucoup les concours et les récompenses.

 

image21

image22

Stand « the arkenstone » 1

 

image23

Stand « the arkenstone » 2

 

image24

Le stand de Fine Minerals, l’un des plus luxueux

 

image25

image26

Le stand de collector’s edge, l’un des plus fournis

 

image27

Vu sur un stand de marchands pakistanais

 

image28

image29

In memoriam : à la mémoire de John Veevaert décédé dans un accident de la route cette année. Ses comptes-rendus de la foire de Tucson étaient très appréciés.

 

image30

Les « thumbnails »: une passion étatsunienne

 

 

image31

En commençant par la vitrine constituée par la société des professionnels des musées des minéraux. Comme beaucoup de musées ne peuvent pas déplacer un minéral aussi fragile que la wulfenite, une vitrine virtuelle a été créée sur le site mindat.org.

 

image32

image33

Le LGF museum of natural history collection

 

image34

La galerie Perot: un musée de Dallas qui expose une collection appartenant à un particulier: Lyda Hill. La wulfenite de Red Cloud est particulièrement impressionnante par sa dimension

 

image35

Pas de wulfenites…les boules! (minérales)

 

image36

image37

Harvard

 

image38

Musée Fersman (Moscou)

 

image39

Musée Tellus (Catersville, Georgia, USA)

 

image40

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....