Tucson 2018

Index de l'article

En attendant le Main Show…

image2

image3

Une visite du Sonora Desert Museum, avec deux symboles de l’Arizona :

un chacal dormant au pied d’un cactus saguaro. Et des cactus et des agaves.

 

Le Main Show  

image4

Jeudi 7 février, dix minutes avant l’ouverture, l’affluence, une queue de plusieurs centaines de mètres s’est formée.

 

Le Main Show - Vue d’en haut

image5

 

Le Main Show - L’inauguration

image6

 

Le Main Show -  Les vitrines de prestige

image7

Pour commencer : la vitrine avec l’améthyste qui est photographiée sur l’affiche.

 


 

 

 Le Main Show - Le thème

image8

image9

Les cristaux et leurs formes sont le thème de cette année, plus ou moins respecté.

Herb Obodda a présenté une petite partie de sa collection de modèles cristallins, en verre, plâtre et bois, et d’appareils de mesures angulaires les goniomètres de cristallographie.

 
Le Main Show - Les institutions

image10

La prestigieuse Smithsonian Institution a présenté, entre autres, une vitrine didactique.

 

image11

Le GIA (Gemological Institute of America) possède l’une des plus importantes collections de livres anciens sur les gemmes et les minéraux. Cette année, il a présenté quelques documents (trop peu) sur la découverte de la cristallographie. René-Just Haüy était à l’honneur.

 

image12

Un hommage à Liddicoat, ancien président du Gemological Institute of America (GIA), le pendant de notre Institut Français de Gemmologie. Avec des tranches polies de liddicoatite malgaches. Rappelons que c’est une tourmaline où le site normalement occupé par du sodium dans l’elbaite est ici riche en calcium. Son statut, comme espèce minérale, semble avoir été remis en question.

 

image13

Des quartz obtenus par synthèse hydrothermale dont certains se rapprochent de spécimens naturels. Devra-t-on être prudent à l’avenir?

 

image14

Une vitrine présentant le nouveau concept, contreversé, de 6 systèmes cristallins au lieu de 7, et de familles plutôt que de systèmes, selon l’IUCR International union of crystallography. Les systèmes trigonal ou rhomboédrique ne sont pas passés à la trappe, ils sont incorporés dans la famille hexagonale.

 

image15

Une intéressante vitrine sur l’origine des noms de minéraux.

 


 

 

Le Main Show -  Les musées

image16

Le musée national d’Ecosse a présenté des cristaux où les faces ont été annotées (indices de Miller) par le professeur Matthew Heddle.

 

image17

Des modèles atomiques, des schémas, des cristaux et des explications pour quelques minéraux sélectionnés par le Sherman Dungan Museum, Nouveau Mexique.

 

image18

Une vitrine assez dépouillée, du Royal Ontario Museum (Canada) présentant les systèmes cristallins. Le titre, "formes de la Natur" aurait mérité d’être expliqué.

 

image19

Une vitrine sur les macles présentée par l’American Museum (New York).

Avec une incroyable macle cyclique de chrysobéryl du Brésil, de plus de 7 cm de diamètre.

 

image20

Une aigue-marine historique trouvée au début du 20e siècle au Brésil.

Elle fait maintenant la fierté du musée Perot de Dallas.

 

image21

La Society of Mineral Museum Professional, (SMMP), association internationale des conservateurs de minéraux avait préparé une vitrine assez décevante, si ce n’est une curieuse calcite imitant des cristaux de quartz.

 


 

 

Le Main Show -  Les vitrines de prestige

image22

Une vitrine de minéraux chinois prestigieux. The dragon awakens : le dragons s’éveille.

 

image23

Une découverte à la mine Cruzeiro (Minas Gerais, Brésil) de 2013, enfin révélée. Quelques pièces circulaient depuis 2013, sans que leur origine et l’importance de la découverte soient mentionnées.

 

image24

Une nouvelle curiosité : des cristaux d’aragonite pseudomorphosés en agate de Rancho Coyamito Norte, Chihuahua, Mexique.

 

image25

Un inventaire succinct des cristaux de cuivre et de calcite de la presqu’ile de Keweenaw, Michigan, USA.

 

image26

image27

Une agréable surprise avec la minéralogie, un peu oubliée, d’un des lieux les plus actifs géologiquement parlant : celle des îles d’Hawaï

 


 

 

Le Main Show - Les collectionneurs

image28

Une partie de la collection historique de Charles Palache présentée par Harvard (USA).

 

image29

Jim et Gael Spann sont des collectionneurs très actifs qui ajoutent à la minéralogie, quelques thèmes connexes. Cette année, aux vieux minéraux classiques allemands, s’ajoutaient des chopes, elles aussi germaniques, présentant des images de mineurs.

 

image30

La contribution brésilienne de Gael et Jim Spann, très impressionnant.

 

image31

Ed David était un collectionneur connu, aux occupations multiples, dont celle, prestigieuse, de conseiller scientifique du président Nixon.

Décédé l’an dernier, il a fait don de sa collection à l’université d’Arizona à Tucson.

 

image32

Décédé il y a moins de deux ans, Rock Currier, est toujours présent dans l’esprit des personnes fréquentant les shows de Tucson. Rock était l’un des principaux grossistes étatsuniens. Il n’hésitait pas à se rendre sur place, dans le monde entier, pour acquérir des minéraux. Ce qu’illustre cette vitrine à sa mémoire.

 

image34

image33

La vitrine du MAD, association de collectionneurs de Dallas (Texas), qui livre une bataille impitoyable au HAM, l’autre association texane de collectionneurs, située, elle à Houston. On remarquera une très curieuse calcite prismatique de Chine.

 

image35

Steve Craemer, du MAD, participait cette année à la compétition pour obtenir le prix Desautels, prix de la meilleure collection. Seuls 3 collectionneurs sont en lice chaque année. Steve a obtenu le prix, ce qui a provoqué une terrible colère chez le compétiteur du HAM.

 

image36

La vitrine du compétiteur du HAM, classé second si l’on est optimiste et avant-dernier si l‘on est pessimiste.

 

image37

Le pompon, la collection de boules de Luis Burillo, une grand marchand d’Espagne.

 

image38

Quelques minéraux des collections Larson et Meieran (dont le nom a été mal orthographié dans un des précédents comptes-rendus, errata).

 

image39

Une vitrine colonne associant des modèles cristallins en résine et des cristaux, le tout classé par système cristallin.

 

image43

La récolte de minéraux sur le terrain (rockhounding), professionnelle ou amateur est une activité qui est inscrite dans le patrimoine culturel des USA. Les récoltes de minéraux y sont bien plus facilitées que dans nos vieux pays européens. Les résultats, en terme de qualité, ne sont pas toujours au rendez-vous, mais on ne peut que féliciter les organisateurs du show de célébrer les amateurs récoltants, aussi modestes soient-ils (en comparaison, il est vrai, avec la très haute tenue du show).

 


 

 

Le Main Show - Les thumbnails

image40

Une vitrine présentant des thumbnails. Les thumbnails sont des minéraux de dimension voisine d’un pouce (2,52 cm). Ils font l’objet d’une compétition où la présentation entre également en jeu, comme on peut le constater ici.

 

image41

La vitrine de Ralph Clark, le maître es "thumbnailogie". Malgré leur petite dimension, plusieurs spécimens ont de quoi surprendre les minéralogistes les plus blasés.

 

image42

Ici la présentation d’une collection de toenails, des minéraux de plus de 1 pouce et de moins de 2 pouces, associée à une collection de bouteilles de vins dont les étiquettes sont illustrées de minéraux.

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....