Toutes les actualités

S'inscrire à notre liste de diffusion

Faire une recherche par mots-clefs

DOSSIER : CHÂTELPERRON LE TESTAMENT DE LA "GROTTE AUX FEES"

 

par Alain MORALA


"Préhistorien expérimental"
E-mail :Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 



Cliquez sur les images pour les agrandir


HISTORIQUE
En 1850, à une trentaine de kilomètres au sud-est de Moulins, Mr Poirier dirige la construction d'une voie ferrée prés de Châtelperron. En soulevant des couches de roches, il met au jour l'entrée de trois grottes. Aux cours de fouilles effectuées les années suivantes ainsi qu'après 1950, de nombreux silex et ossements et une défense de mammouth de plus de 2,50 mètres sont exhumés.

PLONGEE à - 33 000 ans : Sous la directive de Mr André Neu, Attaché culturel du Conseil Général et grâce à des financements croisés : Conseil Régional - Conseil Général - Municipalité, une exposition permanente a vue le jour. Installée dans l'ancienne gare du "Tacot", le PREHISTORAMA de Châtelperron a ouvert ses portes le 17 juin 2000.
Les nombreux visiteurs ont pu découvrir la vie quotidienne de ces hommes de Neandertal grâce un parcours en dix étapes mêlant maquettes, audiovisuel, objets reconstitués:
  1. La découverte des grottes aux fées
  2. Les premières formes de vie sur terre
  3. Les premiers hominiens
  4. La taille des outils de silex (vidéo)
  5. La chasse aux animaux du paléolithique (vidéo)
  6. Le travail de la peau et de l'os (vidéo)
  7. Les premières parure (vidéo + vitrine)
  8. Les premières sépultures
  9. Les grottes des fées et leur environnement (vidéo)
  10. Reconstitution, grandeur nature de l'habitat de Neandertal
  11. Evocation d'autres périodes du paléolithique supérieur et du néolithique.
L'exposition se double d'une salle de documentation (livres, cassettes, et CD-Room), accessible à tout public et plus particulièrement aux scolaires.
Les collections originales de silex taillés et d'ossements inventés par le docteur Bailleau à la fin du siècle dernier et par Henri Delporte dans les années 50 ont été recueillis par divers musées (dont le Musée Anne de Beaujeu, à Moulins). On ne peut donc voir à Châtelperron, que des réplique de bonne facture dues au "préhistorien expérimental" Alain Morala (certaines, ainsi que des pendentifs en véritables coquillages fossilisés, sont en vente à la boutique de la halte-musée). Par ailleurs, une fresque de l'artiste moulinoise Maud Soupa reproduit des peintures rupestres préhistoriques.
La visite se fait par audio-guide trilingue (français, anglais, allemand). En outre, trois postes informatiques permettent de consulter des CD-Rom sur la préhistoire, et il sera un jour possible, grâce à Internet, d'effectuer des visites virtuelles de ce site préhistorique.
L'accueil est assuré très aimablement et avec compétence par Florence Pacaud, agent communal de valorisation (emploi-jeune).

LA DATATION du SITE de CHÂTELPERRON
On connaît l'intérêt de la méthode du carbone 14 qui permet de mesurer l'âge d'un témoin d'origine organique (ossement, charbon, coquille...) et de dater ainsi un campement préhistorique. Mais quand le témoin est trop vieux, trop minéralisé, le carbone 14 est trop rare et n'est plus mesurable. Un essai a été fait sur un fragment d'os provenant de Châtelperron
(couche B 5) et a malheureusement échoué pour cette raison (absence de collagène).
Les scientifiques utilisent parfois d'autres méthodes de datation, comme celle de la thermoluminescence à partir de silex brûlés. Dans le cadre des objets archéologiques, cette technique est applicable à des pièces qui ont été exposées au feu (silex brûlés, céramique, sol rubéfié…). Mais cette technique ne marche que si les silex sont brûlés et restent bien protégés de la lumière naturelle, ce qui n'a pas été le cas des collections de Châtelperron.

Par comparaison avec d'autres gisements français, on peut toutefois estimer l'âge de l'occupation castelperronienne aux environs de 33 000 ans.
Frédéric Surmely

QUELS ETAIENT LES HOMMES DE CHÂTELPERRON ?
On considérait autrefois que les Moustériens étaient des hommes de Neandertal et ceux du Paléolithique supérieur (dont les Castelperroniens) des "Homo sapiens sapiens" (appelés souvent hommes de Cro-Magnon ou hommes modernes).
L'homme de Neandertal (Homo sapiens neandertalensis), dont le nom vient d'un squelette trouvé au siècle dernier dans la vallée de la Neander, en Allemagne, était un individu très robuste, de taille un peu plus petite que la nôtre. Il avait le crâne volumineux mais peu élevé, le front fuyant, les arcades sourcilières saillantes, le menton peu prononcé. Le reste du squelette ne présentait pas de grandes différences avec celui de l'Homo sapiens sapiens, c'est-à-dire de nous. Un des squelettes les plus complets de Néandertalien découverts en Europe a été trouvé dans une grotte à la Chapelle-aux-Saints, près de Beaulieu, dans la Corrèze. L'homme de Neandertal, longtemps considéré comme un homme primitif, a été "réhabilité" par les scientifiques. Il possédait assurément le langage et c'est avec lui qu'apparaissent les premières sépultures, témoins de liens sociaux et affectifs déjà grands.

Aujourd'hui, la thèse des Castelperroniens appartenant à l'Homo sapiens sapiens est mise en doute. La découverte d'ossements néandertaliens dans une couche castelperronienne de Saint-Césaire (Charente-Maritime), suggère que des Castelperroniens ont pu être des néandertaliens, mais sans qu'on puisse affirmer qu'ils l'aient tous été. Le soi-disant "crâne de Châtelperron" ne contribue pas à éclaircir cette question.

Les spécialistes sont également divisés sur la nature des liens entre les sous-espèces Neandertal et Cro-Magnon. Certains, partisans d'une évolution graduelle, pensent qu'il y a eu un passage évolutif de l'une à l'autre. Neandertal et Cro-Magnon seraient donc en quelques sorte " père et fils ". D'autres, notamment les anthropologues français, appuient la théorie d'une évolution buissonnante. Neandertal et Cro-Magnon seraient deux rameaux parallèles de l'évolution humaine, issus d'une couche commune (homo érectus). Un des rameaux s'est éteint, Neandertal, laissant la place à l'autre. Cette hypothèse, plus séduisante, qui fait de Neandertal et Cro-Magnon des sortes de cousins, permet d'expliquer la coexistence de deux sous-espèces au Proche-Orient comme en Europe.
Henri Delporte et Frédéric Surmely

Une dernière hypothèse proche de celle du cousinage, semble désigner Cro-Magnon et Neandertal comme deux races distinctes, issues toutefois de la même espèce "Erectus". Qui dit RACE, dit donc inter fécondes. Ces deux races se seraient mélangées ou affaiblies selon les confinements géographiques, par endémisme naturel, notamment pour ce qui est de la race de Neandertal.
Alain Morala

Lire :
Châtelperron, un grand gisement préhistorique de l'Allier, de Henri Delporte, inspecteur général honoraire des musées de France, publié avec le concours de la DRAC et du Département. "Pour la science" n° 7622 : Les origines de l'Humanité.

L'ALLIER UN SITE MAJEUR
Ces grottes font de l'Allier un site préhistorique majeur et nous ramènent à la limite entre le paléolithique moyen et le paléolithique supérieur, alors que les outils se perfectionnent et que l'art apparaît. Cette découverte fait de l'Allier une terre d'archéologie et à même donné son nom à ce niveau préhistorique, le CASTELPERRONIEN, qui marque le début du passage au paléolithique supérieur. C'est aussi semble-t-il le passage de témoin entre l'Homme de Neandertal et l'Homme de Cro-Magnon (Homo sapiens sapiens). Ainsi le Castelperronien est devenu un site éponyme de réputation mondiale.

POUR VISITER
Depuis l'ouverture, ce sont plus de 5 000 visiteurs qui ont effectué ce voyage dans le temps.
CHÂTELPERRON AU LIEU-DIT "LE TUREAU-JACQUES"
Du 15 avril au 15 octobre, tous les jours sauf le mardi, de 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h.
Période hivernale : idem de 14 h à 17 h.
Adultes : 25 F - Enfants : 10 F.
Tarif réduit pour les groupes.
Renseignements au 04 70 34 84 51.


LES ANIMATIONS SCOLAIRES
Des animations consacrées aux établissements scolaires, sont mis en place pour les mois d'avril, mai et juin 2001. L'association FLINTS produit un programme de démonstration et d'animation sur plusieurs ateliers préhistoriques : Atelier de taille de silex, atelier de peintures pariétales, atelier du travail de l'os et d'allumage du feu, atelier d'expérimentation de tir au propulseur et pêche.
Pour tous renseignements téléphoner au 05 49 07 37 49 ou 06 80 17 43 98.
Ces animations sont agrées Education Nationales.
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La FLINT'S (association agréée Education Nationale et Jeunesse et Sport), anime depuis 10 ans des classes vertes ou transplantées
(STAGES IN-VIVO). Elle pratique ces stages de 1 à 5 jours modulables, soit dans la structure de votre choix (comme le montre en exemple la photo ci-jointe à KERHINET en BRIERE -1993) ou dans nos terrains de prédilection, les prestigieux sites éponymes de réputation internationale :
La MADELEINE - 24 - DORDOGNE (site éponyme du magdalénien) et CHÂTELPERRON -03- Allier (site éponyme du Châtelperronien).
Ces programmes de stages sont aussi accompagnés de visites d'autres sites ayant pour thème la préhistoire. Vous pouvez sur simple demande nous consulter pour les listes des sites à visiter, ou pour tout devis.
Toutefois sur les mêmes programmes, des interventions dans vos établissements scolaires sont aussi réalisables.

UN RESTAURANT INSOLITE ATTENANT AU MUSEE
AU MENU : STEACK DE BISON
Le bar-restaurant La Grotte aux Fées est tenu par Michelle Putéanus. Celle-ci, à la fois aux fourneaux et au service, propose trois menus, dont une tourte au bleu d'Auvergne ou terrine au poivre vert, entrecôte charolaise marchand de vin ou pintade aux pommes à cidre, fromage et dessert. Après une tourte aux escargots ou une salade de gésiers au confit de canard, ce dernier laisse le choix entre un traditionnel magret de canard à l'orange et un steak de bison de Châtelperron. Du bison qui n'a pas été congelé il y a 35 000 ans mais qui provient d'un élevage américain : "Cependant, je cherche à me procurer, via la Chambre d'agriculture, du bison frais d'élevage français et, je proposerai de l'autruche et du kangourou" précise Michelle qui se félicite de la fréquentation.
Préhistoire

Préhistoire

Préhistoire

Préhistoire

Préhistoire

Préhistoire

Préhistoire

Préhistoire

Association responsable respectueuse de l'environnement et du patrimoine géologique

La charte

Tous les adhérents de Géopolis s'engagent à respecter notre charte visant à protéger les sites de récolte et valoriser leur collection de minéraux et/ou fossiles

Dossiers juridiques

Géopolis édite des dossiers juridiques pour ses adhérents afin de répondre aux questions fréquentes posées sur le statut du minéraux, du prélèvement,...

L'assurance

Disponible depuis la création de Géopolis en partenariat avec la MAIF, elle couvre les associations et adhérents pour leur manifestation ou sortie de terrain.

Expositions

Géopolis conçoit et créé des expositions disponibles à la location en partenariat avec les plus grands chercheurs des domaines concernés en géologie, minéralogie,....